La comptabilité créative : savoir ce que c’est et comment cette méthode fonctionne ?

gestion comptable

La science comptable est une étude excessivement large. Il existe plusieurs branches et spécialisations telles que financière, environnementale, stratégique, internationale, etc. Parmi eux se trouve la comptabilité créative, qui élargit encore l’applicabilité de cette discipline.

En adoptant des stratégies de ce type, le contrôle des actifs ne se limite pas uniquement à la capacité et à l’expérience du comptable ce qui apporte des résultats plus avantageux et expressifs pour les entreprises.

Cependant, les tactiques doivent être soigneusement étudiées par les responsables, si elles sont appliquées avec négligence, elles peuvent être inefficaces, perturber la gestion de l’entreprise et même être considérées comme illégales.

Qu’est-ce que la comptabilité créative ?

C’est une façon de manipuler la réalité des capitaux propres d’une organisation. Les comptables utilisent les omissions et les flexibilités autorisées par les normes comptables pour modifier délibérément le processus de préparation des états financiers. Ce qui modifie la façon dont leurs capitaux propres sont présentés au gouvernement et aux tiers.

Les objectifs de la comptabilité créative se répartissent en trois grandes catégories. Dans chacun d’eux, des pratiques spécifiques sont appliquées :

  • Améliorer l’image affichée.
  • Stabiliser l’image au fil des ans.
  • affaiblir l’image affichée.

Cette tactique peut générer des opportunités à court terme pour les entreprises, car elle leur permet d’augmenter la valeur de leurs actions ou de les maintenir artificiellement élevées, ainsi que de réduire les coûts en capital, car la stratégie exige de faibles investissements.

Comment est-il appliqué en pratique et pour quelles raisons est-il utilisé ?

Les usages pratiques de cette activité sont exceptionnellement larges, les actifs peuvent être gérés dans le but d’améliorer ou de détériorer la situation de l’entreprise vis-à-vis des tiers. Fondamentalement, il existe trois subdivisions d’objectifs de comptabilité créative :

  • Agressif : cherche des actions pour rendre les comptes positifs ;
  • Conservateur : ils signalent des comptes négatifs ;
  • Maquilleur : ils changent d’autres indices de l’entreprise tels que les risques, la confiance, l’image sociale, etc.

Les impacts de ces actions sur les entreprises sont différents. Découvrez chaque objectif, ses actions et leurs effets pratiques respectifs dans les organisations suivantes.

Influence sur les résultats comptables

La modification des résultats vise à changer votre image sur le marché, à la fois pour attirer et pour dissuader l’intérêt des tiers, il peut s’agir :

  • Agressif : améliore la santé financière et augmente la valeur des fonds propres sur le marché des capitaux, ce qui apporte une évaluation positive de la direction, améliore la position de négociation des contrats, etc. ;
  • Conservateur : cherche à signaler une situation dégradée sur le marché, cela masque la situation de l’entreprise vis-à-vis des concurrents, évite des exigences salariales élevées, etc. ;
  • Maquilleur : stabilisé les finances pour présenter moins de risques, visant à stabiliser la rémunération des dirigeants et à attirer les investisseurs.

Quand la comptabilité créative peut-elle être illégale et inefficace ?

Selon les spécialistes du sujet, un dirigeant qui déclare des actifs sans démontrer la véritable nature d’une activité économique enfreint la loi, puisque les états financiers doivent montrer la situation de l’entreprise de manière claire, réelle et transparente.

De plus, il est considéré comme illégal lorsqu’un gestionnaire modifie les rapports financiers pour éviter de payer des impôts ou pour obtenir un financement bancaire, montrant à la banque ou à l’institution financière un meilleur résultat que le vrai.

Dans ce cas, si la banque accorde le prêt et réalise la fraude à l’avenir, elle peut légalement récupérer le montant devant le tribunal, affirmant que l’information a été déformée.

Dans quelle mesure est-il important de prendre des mesures légales et éthiques ?

Il n’y a pas de moyens objectifs pour déterminer la pratique de la comptabilité créative. Les gestionnaires utilisent intelligemment les subjectivités présentes ou omises par la loi. D’un point de vue légal, la pratique est pleinement légale car elle ne viole pas la législation comptable.

Il est tout à fait possible d’exercer une comptabilité créative sans subir de sanctions légales et d’autres problèmes futurs. En payant moins d’impôts sans que l’acte soit considéré comme de la fraude, mais certaines précautions doivent être prises.

L’expert comptable Ixelles connaissant à fond la législation comptable, fiscale comparera les actes avec les dispositions de la loi. Ainsi, il contrôlera ses actions afin que la comptabilité créative ne constitue pas des actes illégaux. Cela permet l’utilisation des prestations sans encourir de pénalités. Il est important de se rappeler que la stratégie ne doit viser qu’à obtenir des avantages à court terme, tels qu’un financement à faible taux d’intérêt ou des activités rentables.

La technique devrait être abandonnée à long terme, car elle ne sera pas crédible pour les investisseurs et les institutions financières. De même, un maquillage prolongé peut entraîner un manque de contrôle sur les finances de l’entité et nuire à sa gestion.

Laisser un commentaire